discerner

discerner

discerner [ disɛrne ] v. tr. <conjug. : 1>
XIIIe « séparer »; lat. discernere « séparer, distinguer »
1Percevoir distinctement (un objet) de manière à éviter toute confusion. distinguer, identifier, percevoir, reconnaître. Discerner qqn, une présence dans l'ombre. Mal discerner les couleurs. voir . Discerner un bruit lointain. entendre, percevoir. Il demeura « dans cet état de confuse béatitude, avant de discerner par quelle partie de son corps [...] s'insinuait cette tiède sensation de bien-être » (Martin du Gard). ressentir, sentir.
2Se rendre compte précisément de la nature, de la valeur de (qqch.); faire la distinction entre (des choses mêlées, confondues). démêler, différencier, discriminer, distinguer, séparer. Discerner le vrai du faux, le vrai d'avec le faux. « Discernez-vous si mal le crime et l'innocence ? » ( Racine). Absolt « Aimer aide à discerner, à différencier » (Maurois). Discerner nettement la cause d'un phénomène. identifier, isoler, reconnaître. Discerner une nuance subtile dans un texte. apprécier, deviner, saisir, sentir. « elle discernait immédiatement, à des signes insaisissables pour nous, toute vérité que nous voulions lui cacher » (Proust).
⊗ CONTR. Confondre, mêler.

discerner verbe transitif (latin discernere) Distinguer quelqu'un, quelque chose plus ou moins nettement, par un effort d'attention, dans un ensemble, une masse, etc. ; percevoir : Discerner des collines dans la brume. Percevoir quelque chose, le savoir par l'esprit, la réflexion ; découvrir, démêler : Je discerne mal quels sont les mobiles de son acte. Littéraire. Distinguer une chose d'une autre, les différencier : Discerner le vrai du faux.discerner (citations) verbe transitif (latin discernere) Félix Fénéon Turin, Italie, 1861-Châtenay-Malabry 1944 Vivre, c'est discerner les excitations agréables et les provoquer, c'est discerner les excitations hostiles et les fuir ; problème insidieux, multiforme et qui, en chaque instant de la durée, se renouvelle. Œuvres Gallimard Charles Nodier Besançon 1780-Paris 1844 Académie française, 1833 Quiconque est parvenu à discerner le bien et le mal a déjà perdu son innocence. Lydie ou la Résurrectiondiscerner (synonymes) verbe transitif (latin discernere) Percevoir quelque chose, le savoir par l'esprit, la réflexion ; découvrir, démêler
Synonymes :
- découvrir
- démêler
Littéraire. Distinguer une chose d'une autre, les différencier
Synonymes :
- différencier
- séparer
Contraires :
- mélanger
- mêler
Distinguer quelqu'un, quelque chose plus ou moins nettement, par un effort...
Synonymes :
- repérer

discerner
v. tr.
d1./d Distinguer, reconnaître par la vue. Discerner des formes dans la nuit.
|| Par ext. Discerner la rumeur des vagues.
Fig. Je discerne quelque réticence dans son accord.
d2./d Faire la distinction entre, différencier. Discerner les diverses nuances du vert. Discerner le bien du mal.

⇒DISCERNER, verbe trans.
A.— Vx. Séparer, mettre à part des personnes ou des choses confondues. Synon. départager, discriminer.
1. [L'objet désigne une pers. ou une chose] Voici l'heure, et le fléau de l'Ange De la paille et du grain discerne le mélange (FRANCE, Poés., Noces, 1876, II, 11, p. 203).
2.— [L'objet désigne une pers. ou une chose comparée à une autre] Discerner qqn/qqc. de (d'avec) qqn/ qqc. Discerner l'innocent du coupable (CONSTANT, Princ. pol., 1815, p. 159).
[Par calque du latin de la Vulgate] (Cf. Ps. 42/1). Jugez-moi et discernez ma cause de la race d'Édom et d'Amalech (CLAUDEL, Corona..., 1915, p. 391).
B.— Usuel
1. Distinguer par la vue une chose ou une pers. de manière à éviter toute confusion avec ce qui lui ressemble ou la cache.
a) [L'objet désigne une pers. ou une chose] Distinguer les objets. Ces baigneuses en marbre tout enveloppées de draperies, dont on admire la stature sans bien discerner les formes (LAMART., Raphaël, 1849, p. 142). L'heure où les yeux se fatiguent à vouloir discerner les contours (MARTIN DU G., Thib., Belle sais., 1923, p. 982) :
1. Peu à peu alentour les masses des arbres prenaient forme, on discernait les meules et les bas hameaux solitaires; soudain tout l'Orient éclata en musique.
MONTHERLANT, Le Songe, 1922, p. 102.
Emploi pronom. à sens passif. On parvient à un endroit où se discerne un monticule sombre (BARBUSSE, Feu, 1916, p. 226).
b) [L'objet désigne une pers. ou une chose comparée à une autre] Discerner qqn/qqc. de (d'avec) qqn/qqc. Discerner (...) une ronce d'avec une vigne sauvage (LAMART., Tailleur pierre, 1851, p. 476).
2. P. ext. Percevoir distinctement par un autre sens que la vue. Manquer de goût, c'est être privé d'une faculté exquise, de la faculté de discerner la qualité des aliments, comme on peut être privé de celle de discerner les qualités d'un livre ou d'une œuvre d'art (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Rosier Mme Husson, 1887, p. 683) :
2. ... je ne distingue pas ceux [les goûts] de l'acide et de l'alkali qui le composent; quand le noir et le blanc se mêlent, j'ai la sensation de gris, et je ne distingue pas les couleurs composantes; quand je sens un pot-pourri bien fait, je sens l'odeur du pot-pourri, et ne discerne pas celle de chaque fleur; quand j'entends un son, souvent je ne discerne pas chacun des sons harmoniques qui le composent...
DESTUTT DE TRACY, Éléments d'idéologie, Idéologie, 1801, p. 153.
3. Au fig.
a) [L'objet désigne une pers. ou une entité] Reconnaître distinctement la nature, la valeur d'une pers. ou d'une chose. Discerner (...) l'âme à travers l'enveloppe du corps (KARR, Sous tilleuls, 1832, p. 259). Le pouvoir de discerner (...) la présence du diable (BLOY, Femme pauvre, 1897, p. 153).
Emploi abs., rare. Quel esprit profond! Comme il discerne (LAYA, Ami loix, 1793, IV, 1, p. 69).
Discerner que, rare. Je discerne que la lutte sera rude (FRANCE, Île ping., 1908, p. 271).
MORALE et SPIRITUALITÉ. Reconnaître distinctement ce qui est bon ou mauvais pour la vie morale et spirituelle :
3. Il appartient au sens chrétien, à l'esprit de foi, au don de conseil, de discerner les directions providentielles dont nous avons parlé, et d'apprécier, en chaque cas, l'étendue, l'importance et l'urgence de la docilité requise.
MARITAIN, Primauté du spirituel, 1927, p. 49.
Emploi pronom. réfl. C'est à vous qu'il appartient de vous discerner et de distinguer le meilleur mode pour employer saintement votre temps (HUYSMANS, En route, t. 2, 1895, p. 28).
b) [L'objet désigne une pers. ou une entité comparée à une autre] Discerner qqn/qqc. de (d'avec) qqn/ qqc. Discerner les faux prophètes d'avec les gens apostoliques (BREMOND, Hist. sent. relig., t. 3, 1921, p. 332). Discerner le bon du mauvais art (LHOTE, Peint., 1942, p. 10).
MORALE. Distinguer ce qui est bon, permis, de ce qui est mauvais, défendu; p. ext. être moralement responsable de ses actes :
4. ... c'est en tant que rationnel, donc en tant que personne, que l'individu peut discerner le vrai du faux, c'est-à-dire avoir une science, et discerner le bien du mal, c'est-à-dire avoir une morale.
GILSON, L'Esprit de la philos. médiév., 1931, p. 210.
SYNT. Discerner clairement, nettement, vaguement; croire, essayer de, permettre de, pouvoir, savoir discerner; incapable de discerner; il est aisé, facile, possible de discerner.
Rem. On rencontre ds la docum. a) Discernant, ante, adj. Qui fait preuve de discernement. Discernant apôtre et moraliste plein de judiciaire (BLOY, Désesp., 1886, p. 200). b) Discerné, ée, adj. Qui a fait l'objet d'un discernement, d'un choix. Servante prosternée Ô Notre Dame, Suivante discernée Ô simple femme (PÉGUY, Quatrains, 1914, p. 521).
Prononc. et Orth. :[], (je) discerne []. Enq. :// (il) discerne. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. XIIIe s. « séparer » (Cout. d'Artois, 53, Tardif ds DELB. Notes); début XVIe s. en partic. discerner le bien du mal (GRINGORE, Œuvres, éd. A. de Montaiglon et Ch. d'Héricault, t. 2, p. 190); 2. 1310 « distinguer, percevoir » (Fauvel, éd. Långfors, 460). Empr. au lat. class. discernere « séparer; distinguer ». Fréq. abs. littér. :1 059. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 642, b) 777; XXe s. : a) 1 681, b) 2 526.

discerner [disɛʀne] v. tr.
ÉTYM. XIIIe, « séparer »; lat. discernere « séparer, distinguer », de dis-, et cernere « reconnaître avec précision ». → Cerner.
1 Vx. Séparer (ce qui est confondu avec autre chose).
2 Percevoir (un objet) de manière à éviter l'ambiguïté, la confusion. Distinguer, identifier, percevoir, reconnaître, voir. || Discerner la présence de quelqu'un dans l'ombre. || Mal discerner les couleurs. Voir. || Discerner une route dans la plaine. || Discerner un bruit lointain. Entendre, percevoir (→ Cloche, cit. 4). || Discerner une douleur vague. Ressentir, sentir (→ Bien-être, cit. 6). || Discerner vaguement. Apercevoir, deviner.
1 (…) comment reconnaître le cerf à ses fumées, le renard à ses empreintes, le loup à ses déchaussures, le bon moyen de discerner leurs voies, de quelle manière on les lance (…)
Flaubert, Trois contes, « La légende de saint Julien l'Hospitalier », I.
3 Discerner qqch. de qqch., discerner qqch. dans, entre… : se rendre compte précisément de la nature, de la valeur de (qqch.), faire la distinction entre (deux choses mêlées, confondues). Démêler, différencier, discriminer, distinguer, séparer. || Discerner le bon du mauvais, le bien du mal, le vrai du faux, le vrai d'avec le faux. Connaître (vx), reconnaître (→ Avec, cit. 91 et 93). || Signe qui permet de discerner la vérité de l'erreur. Critère.
2 Si Dieu n'eût permis qu'une religion, elle eût été trop reconnaissable; mais qu'on y regarde de près, on discerne bien la vérité dans cette confusion.
Pascal, Pensées, VIII, 578.
3 Discernez-vous si mal le crime et l'innocence ?
Racine, Phèdre, V, 3.
4 Il savait discerner le mal qui se cache sous un tel semblant de bien.
Ch. Péguy, la République…, p. 21.
5 (…) Descartes avait discerné, avec une profondeur de génie qui ne saurait être égalée, le point où s'établit la liaison de la mathématique et de la physique : c'est la notion de dimension (…)
Léon Brunschvicg, Descartes, p. 41.
6 L'important, c'eût été de pouvoir bien discerner ce qui était vérité d'avec ce qui était imagination romanesque.
Martin du Gard, les Thibault, t. IV, p. 36.
Absolument :
7 Aimer aide à discerner, à différencier. Sans amour, nous ne cherchons guère à comprendre les autres.
A. Maurois, À la recherche de Marcel Proust, VII, VII, p. 235.
Discerner nettement la cause d'un phénomène. Identifier, isoler, reconnaître. || Discerner la sincérité dans les paroles de son interlocuteur (→ Déguisement, cit. 5). || Son but est facile à discerner. Découvrir. || Discerner une nuance subtile dans un texte. Apprécier, saisir, sentir. || Discerner une lueur ironique dans le regard de quelqu'un. Deviner, lire.
8 Au moindre bruit dont je ne puis discerner la cause, l'intérêt de ma conversation me fait d'abord supposer tout ce qui doit le plus m'engager à me tenir sur mes gardes, et par conséquent tout ce qui est le plus propre à m'effrayer.
Rousseau, Émile, II, p. 141.
9 Julien n'avait rien compris à tout ce qui s'était passé, depuis huit jours, dans le cœur de Mathilde, mais il discerna le mépris.
Stendhal, le Rouge et le Noir, II, XVIII, p. 352.
10 (…) comme les hommes primitifs dont les sens étaient plus puissants que les nôtres, elle discernait immédiatement, à des signes insaisissables pour nous, toute vérité que nous voulions lui cacher (…)
Proust, À la recherche du temps perdu, t. I, p. 45.
CONTR. Confondre, mêler.
DÉR. Discernable, discernant, discernement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Поможем написать курсовую

Regardez d'autres dictionnaires:

  • discerner — DISCERNER.v. a. Distinguer une chose d une autre, ou en juger par comparaison. Discerner le flatteur d avec l ami, le bon du mauvais, le vrai du faux, le bien d avec le mal. L obscurité de la nuit empêche de discerner les objets. Le microscope… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • discerner — DISCERNER. v. a. Distinguer une chose d une autre, ou en juger par comparaison. Discerner l ami de l ennemi, le bon du mauvais, le vray du faux. discerner les objets. cet homme estoit trop esloigné, je ne l ay pû discerner de si loin …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Discerner — Dis*cern er, n. One who, or that which, discerns, distinguishes, perceives, or judges; as, a discerner of truth, of right and wrong. [1913 Webster] A great observer and discerner of men s natures. Clarendon. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • discerner — (ant.) tr. Discernir. * * * discerner. tr. desus. discernir …   Enciclopedia Universal

  • discerner — Discerner, Separer l un d avec l autre, Discernere, Discriminare. Discerner entre une chose et autre, Delectum adhibere …   Thresor de la langue françoyse

  • discerner — tr. desus. discernir …   Diccionario de la lengua española

  • discerner — (di sèr né) v. a. 1°   Séparer, mettre à part. •   S ils disent que la grâce de Jésus Christ nous discerne, PASC. P. jés. 45. •   Qui vous a discernée de ces âmes infidèles dont le monde est si plein ?, MASS. Or. fun. Prof. 1.    Il se dit aussi… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • DISCERNER — v. a. Distinguer un objet d avec un autre, le voir distinctement. L obscurité de la nuit empêche de discerner les objets. À l aide du microscope, on discerne les plus petits objets. Au sens propre, on dit plus ordinairement, Distinguer.   Il… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • DISCERNER — v. tr. Voir distinctement un objet de manière à ne pas le confondre avec un ou plusieurs autres. L’obscurité de la nuit empêche de discerner les objets. à l’aide du microscope, on discerne les plus petits objets. Il signifie au figuré Se rendre… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • discerner — noun see discern …   New Collegiate Dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”